Archives de catégorie Examens

ParHS

Niveaux aux CECRL

1. Niveau A1
2. Niveau A2
3. Niveau B1
4. Niveau B2
5. Niveau C1
6. Niveau C2

 

Niveau au CECRL

C’est un outil établi par le conseil de l’Europe pour définir la maitrise d’une langue étrangère comme le français, selon différents critères.Depuis 2001, c’est une référence dans le domaine de l’apprentissage et de l’enseignement du français.Tous nos cours de français ont pour objectif de vous faire progresser et évoluer dans les niveaux du CECRL.

A1 – Niveau Introductif ou Découverte

Mots clés : questions simples, environnement proche et familier.

Comprendre (Écouter) : Je peux comprendre des mots familiers et des expressions très courantes au sujet de moi-même, de ma famille et de l’environnement concret et immédiat, si les gens parlent lentement et distinctement.

Comprendre (Lire) : Je peux comprendre des noms familiers, des mots ainsi que des phrases très simples, par exemple dans des annonces, des affiches ou des catalogues.

Parler (Prendre part à une conversation) : Je peux communiquer, de façon simple, à condition que l’interlocuteur soit disposé à répéter ou à reformuler ses phrases plus lentement et à m’aider à formuler ce que j’essaie de dire. Je peux poser des questions simples sur des sujets familiers ou sur ce dont j’ai immédiatement besoin, ainsi que répondre à de telles questions.

Parler (S’exprimer oralement en continu) : Je peux utiliser des expressions et des phrases simples pour décrire mon lieu d’habitation et les gens que je connais.

Écrire : Je peux écrire une courte carte postale simple, par exemple de vacances. Je peux porter des détails personnels dans un questionnaire, inscrire par exemple mon nom, ma nationalité et mon adresse sur une fiche d’hôtel.
 

 

 

A2 – Niveau Intermédiaire ou de Survie

Mots clés : descriptions, conversations simples.

Comprendre (Écouter) : Je peux comprendre des expressions et un vocabulaire très fréquent relatifs à ce qui me concerne de très près (par ex. moi-même, ma famille, les achats, l’environnement proche, le travail). Je peux saisir l’essentiel d’annonces et de messages simples et clairs.

Comprendre (Lire) : Je peux lire des textes courts très simples. Je peux trouver une information particulière prévisible dans des documents courants comme les petites publicités, les prospectus, les menus et les horaires et je peux comprendre des lettres personnelles courtes et simples.

Parler (Prendre part à une conversation) : Je peux communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu’un échange d’information simple et direct sur des sujets et des activités familiers. Je peux avoir des échanges très brefs même si, en règle générale, je ne comprends pas assez pour poursuivre une conversation.

Parler (S’exprimer oralement en continu) : Je peux utiliser une série de phrases ou d’expressions pour décrire en termes simples ma famille et d’autres gens, mes conditions de vie, ma formation et mon activité professionnelle actuelle ou récente.

Écrire : Je peux écrire des notes et messages simples et courts. Je peux écrire une lettre personnelle très simple, par exemple de remerciements.
 

 

 

B1 – Niveau Seuil

Mots clés : début d’autonomie ; se débrouiller, exprimer son opinion.

Comprendre (Écouter) : Je peux comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s’il s’agit de sujets familiers concernant le travail, l’école, les loisirs, etc. Je peux comprendre l’essentiel de nombreuses émissions de radio ou de télévision sur l’actualité ou sur des sujets qui m’intéressent à titre personnel ou professionnel si l’on parle d’une façon relativement lente et distincte.

Comprendre (Lire) : Je peux comprendre des textes rédigés essentiellement dans une langue courante ou relative à mon travail. Je peux comprendre la description d’événements, l’expression de sentiments et de souhaits dans des lettres personnelles.

Parler (Prendre part à une conversation) : Je peux faire face à la majorité des situations que l’on peut rencontrer au cours d’un voyage dans une région où la langue est parlée. Je peux prendre part sans préparation à une conversation sur des sujets familiers ou d’intérêt personnel ou qui concernent la vie quotidienne (par exemple famille, loisirs, travail, voyage et actualité).

Parler (S’exprimer oralement en continu) : Je peux articuler des expressions de manière simple afin de raconter des expériences et des événements, mes rêves, mes espoirs ou mes buts. Je peux brièvement donner les raisons et explications de mes opinions ou projets. Je peux raconter une histoire ou l’intrigue d’un livre ou d’un film et exprimer mes réactions.

Écrire : Je peux écrire un texte simple et cohérent sur des sujets familiers ou qui m’intéressent personnellement. Je peux écrire des lettres personnelles pour décrire expériences et impressions.
 

 

 

 

B2 – Niveau Avancé ou Indépendant

Mots clés : compréhension courante et capacité à converser ; émettre un avis, soutenir systématiquement une argumentation.

Comprendre (Écouter) : Je peux comprendre des conférences et des discours assez longs et même suivre une argumentation complexe si le sujet m’en est relativement familier. Je peux comprendre la plupart des émissions de télévision sur l’actualité et les informations. Je peux comprendre la plupart des films en langue standard.

Comprendre (Lire) : Je peux lire des articles et des rapports sur des questions contemporaines dans lesquels les auteurs adoptent une attitude particulière ou un certain point de vue. Je peux comprendre un texte littéraire contemporain en prose.

Parler (Prendre part à une conversation) : Je peux communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance qui rende possible une interaction normale avec un locuteur natif. Je peux participer activement à une conversation dans des situations familières, présenter et défendre mes opinions.

Parler (S’exprimer oralement en continu) : Je peux m’exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets relatifs à mes centres d’intérêt. Je peux développer un point de vue sur un sujet d’actualité et expliquer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.

Écrire : Je peux écrire des textes clairs et détaillés sur une grande gamme de sujets relatifs à mes intérêts. Je peux écrire un essai ou un rapport en transmettant une information ou en exposant des raisons pour ou contre une opinion donnée. Je peux écrire des lettres qui mettent en valeur le sens que j’attribue personnellement aux événements et aux expériences.
 

 

 

C1 – Niveau Autonome : pour un usage régulier dans des contextes de difficulté raisonnable

Mots clés : s’exprimer spontanément et couramment, assez bonne maîtrise.

Comprendre (Écouter) : Je peux comprendre un long discours même s’il n’est pas clairement structuré et que les articulations sont seulement implicites. Je peux comprendre les émissions de télévision et les films sans trop d’effort.

Comprendre (Lire) : Je peux comprendre des textes factuels ou littéraires longs et complexes et en apprécier les différences de style. Je peux comprendre des articles spécialisés et de longues instructions techniques même lorsqu’ils ne sont pas en relation avec mon domaine.

Parler (Prendre part à une conversation) : Je peux m’exprimer spontanément et couramment sans trop apparemment devoir chercher mes mots. Je peux utiliser la langue de manière souple et efficace pour des relations sociales ou professionnelles. Je peux exprimer mes idées et opinions avec précision et lier mes interventions à celles de mes interlocuteurs.

Parler (S’exprimer oralement en continu) : Je peux présenter des descriptions claires et détaillées de sujets complexes, en intégrant des thèmes qui leur sont liés, en développant certains points et en terminant mon intervention de façon appropriée.

Écrire : Je peux m’exprimer dans un texte clair et bien structuré et développer mon point de vue. Je peux écrire sur des sujets complexes dans une lettre, un essai ou un rapport, en soulignant les points que je juge importants. Je peux adopter un style adapté au destinataire.
 

 

 

 

C2 – Niveau Maîtrise

Mots clés : comprendre sans effort, s’exprimer spontanément.

Comprendre (Écouter) : Je n’ai aucune difficulté à comprendre le langage oral, que ce soit dans les conditions du direct ou dans les médias et quand on parle vite, à condition d’avoir du temps pour me familiariser avec un accent particulier.

Comprendre (Lire) : Je peux lire sans effort tout type de texte, même abstrait ou complexe quant au fond ou à la forme, par exemple un manuel, un article spécialisé ou une œuvre littéraire.

Parler (Prendre part à une conversation) : Je peux participer sans effort à toute conversation ou discussion et je suis aussi très à l’aise avec les expressions idiomatiques et les tournures courantes. Je peux m’exprimer couramment et exprimer avec précision de fines nuances de sens. En cas de difficulté, je peux faire marche arrière pour y remédier avec assez d’habileté et pour qu’elle passe presque inaperçue.

Parler (S’exprimer oralement en continu) : Je peux présenter une description ou une argumentation claire et fluide dans un style adapté au contexte, construire une présentation de façon logique et aider mon auditeur à remarquer et à se rappeler les points importants.

Écrire : Je peux écrire un texte clair, fluide et stylistiquement adapté aux circonstances. Je peux rédiger des lettres, rapports ou articles complexes, avec une construction claire permettant au lecteur d’en saisir et de mémoriser les points importants. Je peux résumer et critiquer par écrit un ouvrage professionnel ou une œuvre littéraire.

ParHS

Examens – DELF/DALF

DELF – DALF

DELF tout public
1. DELF A1
2. DELF A2
3. DELF B1
4. DELF B2

DALF Diplôme approfondi de langue française
1. DALF C1
2. DALF C2

 
 
 
 

Diplôme d’étude en langue française et Diplôme approfondi en langue française

Le DELF et le DALF sont les diplômes officiels délivrés par le ministère français de l’éducation nationale, pour certifier les compétences en français des candidats étrangers et des Français originaires d’un pays non francophone et non titulaires d’un diplôme de l’enseignement secondaire ou supérieur public français.

Le DELF et le DALF sont harmonisés sur l’échelle à 6 niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues. Ces 6 diplômes sont totalement indépendants. Ainsi, le candidat, en fonction de son niveau, peut s’inscrire directement à l’examen de son choix. A chaque niveau les 4 compétences sont évaluées : compréhension orale et production orale, compréhension des écrits et production écrite.
Les diplômes (DELF, DALF) sont indépendants et sanctionnent la maîtrise des quatre compétences langagières. Ils sont valables sans limitation de durée.
Validées par une équipe de psychométriciens experts en évaluation, ces certifications sont internationalement reconnues et fréquemment utilisées par les ministères étrangers en charge de l’éducation. Elles sont présentes dans les 1 186 centres d’examens agréés d’examen répartis dans 164 pays.

 

 

DELF tout public – Diplôme d’études en langue française

Public : adultes

Niveaux évalués : A1 à B2
Présentation du DELF tout public
Le DELF se compose de 4 diplômes indépendants, correspondant aux quatre niveaux du Cadre européen de référence pour les langues.
* Pour toutes les épreuves :
– Note totale sur 100
– Seuil de réussite pour l’obtention du diplôme : 50/100
– Note minimale requise par épreuve : 5/25

Le DELF B2 (Arrêté du 18 janvier 2008) exempte de tout test linguistique pour l’entrée à l’université française.


 
 

 

1. DELF A1

Durée totale des épreuves collectives : 1 heure 20

Ce niveau valorise les premiers acquis. Il s’agit du niveau le plus élémentaire d’utilisation de la langue dit » de découverte « . A ce stade, l’apprenant est capable d’interactions simples : il peut parler de lui et de son environnement immédiat.


 
 

 

2. DELF A2

Durée totale des épreuves collectives : 1 heure 40

Le DELF A2 se situe dans la même perspective et valide encore la compétence langagière d’un utilisateur élémentaire, considéré comme un acteur social. Le candidat est ici capable de réaliser des tâches simples de la vie quotidienne. Il peut utiliser les formules de politesse et d’échange les plus courantes.


 
 

 

3. DELF B1

Durée totale des épreuves collectives : 1 heure 40

A ce niveau, l’utilisateur devient indépendant. Il est maintenant capable de poursuivre une interaction : il peut comprendre et poursuivre une discussion, donner son avis et son opinion. Il est capable de se débrouiller dans des situations imprévues de la vie quotidienne.


 
 

 

4. DELF B2

Durée totale des épreuves collectives : 2 heures 30

L’utilisateur B2 a acquis un degré d’indépendance qui lui permet d’argumenter pour défendre son opinion, développer son point de vue et négocier. A ce niveau, le candidat fait preuve d’aisance dans le discours social et devient capable de corriger lui-même ses erreurs.


 
 

 

DALF – Diplôme approfondi de langue française

Le DALF se compose de 2 diplômes indépendants :

Ces examens reposent sur des savoirs, des savoir-faire, des savoir être et des savoir apprendre, présents dans la compétence à communiquer langagièrement sur les plans linguistique, sociolinguistique et pragmatique. La mise en œuvre de cette compétence dans la réalisation d’activités langagières variées peut relever de la compréhension, l’expression, l’interaction et la médiation.

Ce schéma a conditionné l’élaboration d’examens relevant donc systématiquement pour chaque niveau des quatre compétences, donnant selon les niveaux une place plus ou moins importante à l’interaction et à la médiation. Une note supérieure ou égale à 50/100 est demandée pour obtenir le diplôme.


 
 

 

5. DALF C1

Durée totale des épreuves collectives : 4 h

L’utilisateur de la langue au niveau C1 est autonome. Il est capable d’établir une communication aisée et spontanée. Il possède un répertoire lexical large et peut choisir une expression adéquate pour introduire ses commentaires. Il produit un discours clair, bien construit et sans hésitation qui montre l’utilisation maîtrisée des structures.


 
 

 

6. DALF C2

Durée totale des épreuves collectives : 3 h 30

La maîtrise de la langue se traduit par un degré de précision, d’adéquation et d’aisance dans l’expression. Le candidat de C2 est capable de réaliser des tâches académiques ou de niveau avancé.

ParHS

Examen – TCF

1. TCF – Test de connaissance du français
2. Les trois épreuves obligatoires (76 items *)
3. Les deux épreuves complémentaires
4. Renseignements pratiques
5. Centres en île-de-France

TCF – Test de connaissance du français

Le TCF a été élaboré pour le compte du ministère de l’Éducation nationale afin de doter la France d’un outil d’évaluation correspondant au TOEFL américain.

Il est composé de trois épreuves obligatoires et de deux épreuves complémentaires

 

 

Les trois épreuves obligatoires (76 items *)

 

Compréhension orale (29 items, 25 minutes)

Les items permettent d’évaluer vos capacités à comprendre le français parlé, en particulier :

♦ des mots et des expressions courantes dans des situations de communication quotidiennes (dialogues, interviews, entretiens, discussions au téléphone, etc.) ;

♦ l’essentiel de messages et d’annonces publiques ;

♦ des informations portant sur des personnes, des faits ou des événements dans des émissions de radio ou de télévision ayant trait à l’actualité ou sur des sujets personnels, professionnels ou éducationnels ;

♦ des exposés traitant de sujets concrets ou abstraits ;

♦ tout genre de discours prononcé à un débit standard.

Les enregistrements sont représentatifs de communications orales telles qu’on peut les entendre en France ou dans les pays francophones, en particulier lorsqu’il s’agit d’extraits d’émission de Radio France Internationale (link is external) (RFI).

Maîtrise des structures de la langue : grammaire et lexique (18 items, 15 minutes)

♦ Les items évaluent la capacité à identifier et choisir les formulations correctes dans des structures syntaxiques et lexicales.

♦ Les questions sont toujours associées à des situations de communication et à des contextes français ou francophones.

 

 

Compréhension écrite (29 items, 45 minutes)

Les items testent vos capacités à comprendre :

♦ des noms familiers, des mots et des phrases très simples utilisés dans des situations de communication (messages et lettres amicales ou administratives) ;

♦ des informations contenues dans des documents courants (petites annonces, prospectus, menus et horaires, etc.) ;

♦ des informations portant sur des personnes, des faits ou des événements (lettres personnelles) ;

♦ des textes en langue courante relatifs à la vie quotidienne ou au travail ;

♦ des articles et des comptes rendus dans lesquels les auteurs prennent position sur des sujets concrets ou abstraits ;

♦ des textes factuels ou littéraires longs et complexes, des articles spécialisés ;

♦ des textes abstraits ou complexes extraits d’ouvrages, d’articles spécialisés, d’œuvres littéraires.

Les documents sont représentatifs de ce que l’on peut lire en France ou dans des pays francophones.

 

 

Les deux épreuves complémentaires

 

Expression orale (entretien de 12 minutes maximum)

La passation de l’épreuve d’expression orale se fait individuellement sous la forme d’un entretien en face à face avec un examinateur / une examinatrice.

♦ Cette épreuve comporte 3 tâches dont une avec un temps de préparation.

♦ Ces 3 tâches évaluent le candidat sur les six niveaux de l’échelle du Cadre européen commun de référence (du niveau A1 au niveau C2).

♦ L’entretien est enregistré, évalué une première fois par l’examinateur, puis transmis au CIEP pour une seconde évaluation. Chaque production fait donc l’objet d’une double correction systématique.

Description des tâches :

♦ Tâche 1 – Entretien dirigé sans préparation.
Durée de l’échange : 2 minutes
Objectif de la tâche : le candidat fait preuve de sa capacité à échanger avec une personne qu’il ne connaît pas (l’examinateur).

♦ Tâche 2 – Exercice en interaction avec préparation.
Durée : 5 minutes 30 (dont 2 minutes de préparation durant lesquelles le candidat est autorisé à prendre de courtes notes)
Objectif de la tâche : le candidat fait preuve de sa capacité à obtenir des informations dans une situation de la vie quotidienne courante. Les statuts de l’interlocuteur et du candidat sont précisés dans la consigne.

♦ Tâche 3 – Expression d’un point de vue sans préparation.
Durée de l’échange : 4 minutes 30
Objectif de la tâche : le candidat fait preuve de sa capacité à parler de manière spontanée, continue et convaincante en répondant à une question choisie par l’examinateur.

 

Expression écrite (60 minutes)

Cette épreuve comprend trois tâches se présentant dans un ordre de difficulté croissant.

Description des tâches :

♦ Tâche 1 : rédaction d’un message pour décrire, raconter et/ou expliquer, adressé à un ou plusieurs destinataires, dont le statut a été précisé dans la consigne.
Nombre de mots attendu : minimum 60 mots/maximum 120 mots.

♦ Tâche 2 : Rédaction d’un article, d’un courrier, d’une note,… à l’intention de plusieurs destinataires pour faire un compte rendu d’expérience ou un récit. Comptes rendus et récits seront accompagnés de commentaires, d’opinions ou d’arguments, en fonction d’un objectif (ex : revendiquer, se réconcilier,…).
Nombre de mots attendu : minimum 120 mots/maximum 150 mots.

♦ Tâche 3 : rédaction d’un texte (pour un journal, un site Internet, un collègue, un supérieur hiérarchique, …) qui compare deux points de vue portant sur un fait de société, exprimés dans deux documents courts et simples de 90 mots environ chacun. Le candidat prend position sur le thème traité dans les deux documents.
Nombre de mots attendu : minimum 120 mots/maximum 180 mots. Soit entre 40 et 60 mots pour la 1e partie de la tâche et entre 80 et 120 mots pour la 2e partie de la tâche.

 

 

Renseignements pratiques:

• Combien de fois peut-on se présenter au TCF ?
Autant de fois qu’on le souhaite à condition de respecter un délai de 30 jours entre deux passations.

• Quand reçoit-on les résultats ?
Les résultats sont envoyés au centre de passation dans un délai de 15 jours ouvrés (hors week-ends et jours fériés) après réception des épreuves au CIEP.

• En combien de temps le test est-il passé ?
La durée des épreuves obligatoires est de 1 heure 25 minutes.
La durée des épreuves complémentaires (expression écrite et expression orale) est de 1 heure 12.

• Toutes les questions sont-elles à choix multiple ?
Dans les épreuves obligatoires, toutes les questions sont des questions à choix multiple (QCM).
Les structures, dans la partie » maîtrise des structures de la langue « , sont toujours associées à des situations de communication et des contextes allant, selon les niveaux, de familiers à abstraits.

• Doit-on présenter une pièce d’identité le jour du test ?
Il est demandé à chaque candidat de montrer une pièce d’identité au moment de signer la feuille de présence.
Pour les établissements d’enseignement supérieur, les candidats peuvent présenter leur carte d’étudiant.

• Peut-on consulter des documents pendant le test ?
Aucun document, dictionnaire, grammaire ou autre, ne peut être consulté pendant le test. Tout le matériel sera fourni aux candidats.

• Quelles sont les relations entre le TCF et le DELF/DALF ?
Ces deux outils d’évaluation reconnus par le ministère de l’Éducation nationale, ne doivent pas être confondus.
Le DELF et le DALF conduisent à des diplômes d’État. Ces diplômes comptabilisent aujourd’hui près de 300 000 inscriptions par an réparties dans 130 pays.
Le TCF est d’une nature bien différente. Il ne conduit pas à un diplôme, mais à une attestation de niveau. Il s’agit d’une validation simple et immédiate. Ce test fonctionne comme un cliché photographique des compétences linguistiques d’un individu à un moment donné de sa vie. A ce titre, l’attestation TCF n’est valable que deux ans, alors que les diplômes du DELF et du DALF sont acquis pour la vie.

• Comment prendre contact avec l’équipe du TCF ?
Pour toute information complémentaire, vous pouvez prendre contact avec :
Bruno Mègre ou Sébastien Portelli, Département évaluation et certifications du CIEP :
Téléphone : 33 (0)1 45 07 60
Courriel : tcf@ciep.fr